Le marigot de Washington par Georges FELTIN-TRACOL

Chers Amis de Radio-Libertés,

Il aura ainsi fallu moins de cent jours pour que Donald Trump se soumette aux groupes qui faisaient pression sur lui depuis son investiture du 20 janvier dernier. La chronique hebdomadaire du Village planétaire n° 20 du 10 février 2017 évoquait déjà le cas de ce faux populiste. Le bombardement de la base syrienne et la mise à l’écart de Steven Bannon qui ne siège plus au Conseil de sécurité nationale démontrent que l’État profond étatsunien a su domestiquer l’homme d’affaires new yorkais.

donald_trump_laconia_rally_laconia_nh_4_by_michael_vadon_july_16_2015_03

Certes, Trump applique une partie de son programme, la plus délirante à savoir la déréglementation de la finance, la relance des énergies fossiles et le passage sur des terres sacrées amérindiennes d’un oléoduc, quitte à mécontenter ses électeurs qui s’estiment trahis. Si Trump a récusé le Traité transpacifique, il est néanmoins prêt à reprendre les négociations avec l’Organisation de Bruxelles sur le TAFTA. Après avoir critiqué l’OTAN avec raison, le voilà qui en fait l’éloge et qui autorise son élargissement au Monténégro !

La perte d’influence du nationaliste économique Bannon marque surtout la montée en puissance du couple glamour Jared Kushner – Ivanka Trump, deux démocrates cachés, des ministres proches de Goldman Sachs et du complexe militaro-industriel très puissant au Pentagone. Les néo-conservateurs sont de retour ! Sous Donald Trump resurgit George W. Bush…

Trump a enfin sous-estimé la malignité intrinsèque des institutions étatsuniennes. L’efficacité redoutable des contre-pouvoirs à l’exécutif (les tribunaux suspendent les décrets anti-immigration et le Congrès à majorité républicaine n’abroge pas l’Obamacare) démontre la grande faiblesse intérieure du locataire à la Maison Blanche. Pour augmenter une cote de popularité bien basse, le néophyte Trump se voit contraint de provoquer par des discours incendiaires et bellicistes la Syrie et la Corée du Nord en attendant la Chine, l’Iran et la Russie. Par ces incroyables revirements, Trump révèle au monde stupéfait qu’il n’est plus qu’une Hillary Clinton testostéronée.

Bonjour chez vous !

Georges Feltin-Tracol

« Chronique hebdomadaire du Village planétaire », n° 38, diffusée sur Radio-Libertés, le 16 juin 2017.