Une tragédie familiale à conséquences historiques : Napoléon et le roi de Rome par Pierre LE VIGAN

Le fils de Napoléon Ier fut prénommé Napoléon-François. Le prénom résume la contradiction et le sens d’une existence : être le fils de Napoléon Bonaparte et le petit-fils d’un empereur romain-germanique (François II), devenu empereur d’Autriche (sous le nom de François Ier) après la réorganisation de l’Allemagne par la France et la fin du Saint-Empire.[…]

Deux livres sur Napoléon et son empire par Pierre LE VIGAN

Dominique de Villepin vendait récemment sa bibliothèque d’histoire napoléonienne. Dans le même temps, il publiait le troisième et dernier tome de sa trilogie sur l’Empire de Napoléon. Après Les Cent jours ou l’esprit de sacrifice et Le Soleil noir de la puissance (1796 – 1807), voici le récit et bien plus, l’analyse des difficultés qui[…]

« Du bonapartisme, il reste d’excellents livres et de bons films » (entretien avec le professeur Jean Tulard, de l’Institut)

S’il y a un homme qui connaît dans les moindres détails les faits et gestes de Napoléon Ier, le contexte historique et la postérité de l’imaginaire napoléonien, c’est bien le professeur Jean Tulard, de l’Institut et président de l’Académie des sciences morales et politiques. Esprit encyclopédique, spécialiste de réputation internationale du Premier Empire, il est[…]

« Je suis républicain, mais je crois à la mémoire des peuples » (entretien avec Charles Napoléon)

Chef de la Maison impériale de France, le Prince Charles Napoléon est le bisaïeul petit-fils du prince Jérôme, roi de Westphalie, plus jeune frère de Napoléon 1er et oncle de Napoléon III. Né en 1950, le Prince impérial est le deuxième adjoint au maire divers-gauche d’Ajaccio Simon Renucci. Vice-président de la communauté d’agglomération, il préside[…]